Archives d’Auteur: Egg

Cérémonie du 11 septembre (Photographies)

Photographies prises par Joseph Le Guernic

Cliquer sur la photo pour agrandir

Cérémonie du 11 septembre à Roudouallec

Cérémonie commémorative des attentats de New York du 11 septembre 2001

Samedi 11 septembre 2021, à 10 h 30, place Louis Guiffès à Roudouallec

Roudouallec: Cérémonie commémorative des attentats du 11 septembre 2001. La cérémonie a commencée avec une 1/2heure de retard suite à un incident technique sur une platine. Incident très rapidement oublié car le recueillement de l’assemblée présente s’est fait sentir immédiatement… Le respect de la cérémonie envers les victimes de toutes les barbaries ont fait l’honneur de notre communauté du Centre-Bretagne.

En ma qualité de président de Bretagne Trans America (et représentant les membres de notre association), j’ai été très ému lors de la lecture de mon discours et je tiens à remercier les membres de BTA et toutes les autres associations qui ont oeuvré dans la médiatisation et le succès de cet évènement. Nous n’oublierons pas le bon accueil qui nous a été réservé par la population de Roudouallec.

Grands mercis à toutes et à tous!

Jean François Baudet

Président

France 3 nous a fait l’honneur d’être présente. Ouest-France et Le Télégramme publieront des articles prochainement. Nous les remercions ainsi que les associations, les bénévoles, les élus et le publique Roudouallecois présent ce samedi 11 septembre…

JT 19/20 France 3 Bretagne du samedi 11 septembre 2021.
JT 12/13 France 3 Bretagne du samedi 11 septembre 2021
World Trade Center

Ground Zéro : l’attentat du World Trade Center à New York

Commémoration de l’attentat du World Trade Center à New York (Ground Zéro) en hommage aux victimes du 11 septembre 2001, en partenariat avec la municipalité de Roudouallec, le 11 septembre 2021, à 10 h 30, place Louis Guiffès (place du monument aux morts).

Maison de Nicolas Le Grand

Point zéro : Nicolas Le Grand pionnier de l’émigration bretonne en Amérique

Ce sera également l’occasion de rendre hommage à Nicolas Le Grand, pionnier de l’émigration bretonne aux Amériques à la fin du XIXe siècle. Sa migration entrainera un mouvement de masse de 115.000 Bretons vers l’Amérique du Nord, jusqu’aux années 1960.

Sa maison, qui se trouve juste à côté de la place Louis-Guiffès, peut être considérée comme le Point Zéro de l’émigration Bretonne vers le Nouveau Monde.

Les attentats du 11 septembre 2001

Le 11 septembre 2001, les Etats-Unis étaient frappés en plein cœur par la plus importante série d’attentats de leur histoire, causant la mort de près de 3000 personnes.

Ce jour-là, quatre avions de ligne étaient détournés par 19 terroristes pour être lancés contre des bâtiments hautement symboliques des États-Unis. Deux ont détruit le World Trade Center à New York, un a endommagé le Pentagone près de Washington et le dernier n’a pas atteint sa cible et s’est écrasé en Pennsylvanie.

Parmi les victimes des Twin Towers Danielle Anne Délie dont la mère, Aimée Lohéac, était Gourinoise. Le 11 septembre elle se trouvait au 92e étage de l’une des tours du World Trade Center, dans les bureaux de sa société, la compagnie d’assurance Marsh et Mc Lenman. 

Elle habitait aux Etats Unis depuis de nombreuses années mais pour ses amis elle conservait des goûts typiquement français : Danielle aimait notamment le bon vin et se passionnait pour la mode. Elle fait partie des cinq français décédés dans les Tours Jumelles.

Ground zero: Le nom de Danielle Anne Délie…
Nicolas Le Grand Roudouallec

Nicolas Mathurin Legrand 

Il voit le jour à Roudouallec le 3 juillet 1852. 

Son père, Paul, est tailleur de pierres et sa mère, Marie Joseph Le Goff est couturière.

Il se marie le 26 décembre 1877 avec Marie Françoise Bouédec dont il aura 8 enfants.

A 20 ans il est appelé au service militaire qui durera 5 années.

Durant son service un camarade de promotion lui vante les avantages de la vie aux Etats-Unis. 

Il raconte : « Je vivais misérablement d’un salaire quotidien de 20 sous. Cette situation était bien faite pour me rappeler les récits si souvent entendus ».

En 1881 il part au Havre avec deux Amis (Loeiz Bourhis, dont il n’aura plus de nouvelles, et Job Dauphars, un paysan de Gourin), pour embarquer sur un paquebot en direction de l’Amérique du Nord. Afin de financer son voyage, il emprunte, en hypothéquant sa maison qu’il vient de construire (actuellement située au n° 12 de la rue Nicolas Le Grand, auprès de Corentin Le Bas, commerçant et sacristain à Roudouallec, 360 francs.

Ils arrivent au Canada où ils exercent la profession de bûcherons. Puis ils descendent vers les Etats Unis pour travailler dans des usines ou dans des fermes.

Il ajoute : « là j’ai continuellement voyagé. Dans le Connecticut je gagnais 20 francs par jour. Dans une usine de fer, 450 francs par mois ».

Nicolas n’oubliait sa famille et lui envoyait de l’argent ce qui permis à sa femme de s’installer comme marchande, cabaretière et commerçante. Ces envois d’argent contribuèrent à la création du mythe américain. 

Après avoir économisé une partie du fruit de leur labeur, les 3 compères décident, en 1884, de revenir au pays.

C’est donc propriétaire d’un petit pécule qu’ils arrivent en Bretagne donnant ainsi pour les habitants l’image d’un exemple à suivre : « celui qui va aux Amériques avec fortune reviendra ! ».

« Un soir, en 1890, une douzaine de voisins, qui partaient le lendemain pour l’Amérique, se trouvaient réunis chez moi pour faire la fête. Ils me pressaient de les accompagner pour les guider. Quelqu’un voulu parier que je partirais. […] Enfin, ces clients-là me déclarèrent qu’ils ne paieraient les consommations que lorsque j’embarquerais avec eux au Havre », dit-il.

Il repart avec le groupe pour trois longues années. « Je ne l’ai pas regretté car le groupe m’a payé », confie-t-il alors. Il rentre ainsi en 1993 les poches pleines de dollars. 

Il est vu comme un exemple de réussite, un exemple à suivre. A Roudouallec, Gourin, Guiscriff, Leuhan, on ne jure que par l’Amérique, on ne rêve que de traverser l’Atlantique pour y faire fortune. Nicolas Mathurin Legrand est définitivement l’un des pionniers de l’immigration bretonne vers les Etats-Unis. Les chiffres parlent de 115 000 Bretons qui auraient émigrés vers l’Amérique du Nord entre 1880 et 1970.  La commune qui a abrité un bureau de la compagnie générale transatlantique puis un bureau air France, tenus par Jean Fichen, est devenue la porte de l’émigration outre Atlantique. 

Nicolas Mathurin Le Grand est ainsi le point zéro d’une histoire entre les Etats-Unis d’Amérique et la Bretagne placé sous le signe de l’amitié entre nos deux pays. 

11 Septembre, une histoire française…

« 11 Septembre, une histoire française ».

Lien vers le reportage de TF1 (replay)

Danielle Anne Délie


Danielle Délie, 47 ans et 2.749 autres victimes des attentats du 11 septembre…

Le 11 septembre, elle se trouvait au 92e étage du 1 World Trade Center, dans les bureaux de sa société, la compagnie d’assurances Marsh et Mc Lennan.

De longue date, elle habitait aux États-Unis mais, pour ses amis, elle conservait des goûts typiquement français: Danielle aimait le bon vin et la mode.

Lien vers le reportage de TF1 (replay)

TF1 samedi 4 septembre à 13 h 40

Lien vers le reportage de TF1 (replay)

Enregistrement de l’émission à Gourin le 22 janvier 2021.
Le nom de Danielle Anne Délie: Ground 0 à New-York

Fait marquant: Le premier nom d’une personnes civile décédée dans une des deux tours de New-York est une Américaine originaire de Gourin.

Samedi 4 septembre 2021 à 13 h 40 sur TF1

dans l’émission Grands Reportages Découverte.

Mercredi 8 septembre 2021 à 23 h sur TMC

dans le cadre de la Soirée spéciale consacrée au 11 septembre 2001.

Le documentaire sera précédé d’une Emission spéciale à 21h15 « 21H Média » présentée par Julien Belverr.

Ouest-France vendredi 3 septembre 2021

Lien vers le reportage de TF1 (replay)

Samedi 11 septembre 2021 à 10 h 30 à Roudouallec

20 ans après: cérémonie du souvenir de l’attentat du World Trade Center à New York (Ground Zéro), en hommage aux victimes du 11 septembre 2001, en partenariat avec la municipalité de Roudouallec, le 11 septembre 2021, à 10 h 30, place Louis Guiffès (place du monument aux morts).

Hommage à Nicolas Le Grand, pionnier de l’émigration bretonne aux Amériques à la fin du XIXe siècle. Celle-ci entrainera un mouvement de masse de 115.000 Bretons vers l’Amérique du Nord jusqu’aux années 1960.

Sa maison, qui se trouve juste à côté de la place Louis-Guiffès peut être considérée comme le point Zéro de l’émigration Bretonne en Amérique du Nord.

Exposition de voitures américaines.

Vidéo: 11 septembre 2011

Vidéo sur le Mémorial du 11 septembre à New York par Jean François Baudet

En 2013, Jean François Baudet, président de Bretagne Trans America se rend à Ground 0 et découvre le nom de Danielle Anne Délie. En fait, après la liste des pompiers New-York décédés, le premier nom des victimes civiles est celui de notre compatriote…

Remember

Lien vers le reportage de TF1 (replay)

Un désordre est constaté sur notre statue

Photos comparatives

Aux membres et donnateurs,

Chers amis,

J’ai le regret de vous informer qu’on a constaté un désordre sur notre statue de la Liberté!

ORIGINE NON DETERMINEE.

Le dimanche 21 février 2021, je suis informé d’un dommage sur la statue.

Une expertise d’assurance en dommage directe par la MAIF est programmée le 7 avril, elle est limitée au strict minimum de personnes compte tenu de la pandémie. J’y ai assisté en ma qualité de président de l’association.

La fissure est franche mais limitée. Elle laisse à penser qu’il s’agit d’un évènement soudain puisqu’aucune trace n’avait été signalée jusqu’à cette date… Mais c’est une erreur, le jour de l’expertise, les personnes présentes constatent qu’entre la photo prise en février et celle d’avril, une légère évolution a eu lieu…

Sur les photos prises, on constate une légère augmentation de la fissure sur le bras (indiqué par une flèche). Des tâches blanches et d’autres noires apparaissent également à différents endroits de la statue…

Il a été aussi suggéré qu’il pourrait s’agir d’un coup de foudre ou d’un vandalisme… Mais les dommages évoluants, ces possibilités sont aujourd’hui écartées.

DEFAUT DE FABRICATION?

Il reste une hypothèse qui serait l’oxydation de la statue. Mais cela est étrange parce que le bronze ne s’oxyde pas de cette façon. Le bronze a tendance à s’oxyder en dégageant de l’oxyde de cuivre ou « vert de gris ». Le bronze est résistant et n’éclate pas comme on peut le constater sur la photo. De plus, notre statue est neuve!

Jointe par la mairie, la fonderie a catégoriquement rejeté cette hypothèse. La mairie a également contacté les Musées Nationaux et ceux-ci ont indiqué se rapprocher d’un expert de leur connaissance pour obtenir son premier avis en regardant la photo du désordre.

EXPERTISE(S) AMIABLE(S) CONTRADICTOIRE(S)

Compte tenu qu’il est difficile de déterminer la cause possible, une expertise amiable devrait être organisée dans le cadre de la garantie Protection Jurique ou Défense Recours par l’Assurance de la mairie.

De notre coté, nous avons joint un expert indépendant spécialisé dans les oeuvres d’art qui nous a déclaré au téléphone en regardant les photos qu’un défaut de fabrication pouvait être à l’origine du sinistre et plus particulièrement sur la qualité de la matière première. Il ajoute même qu’aucune intervention extérieure ne semble être à l’origine de ce dommage.

La statue a été installée le 24 juin 2020 et nous avons interrogé notre expert sur le délai de la garantie légale du fournisseur. Notre expert nous a assuré qu’elle était trentenaire pour les oeuvres d’art de cette catégorie. Il est vrai que cette statue en bronze aurait dû avoir une durée de vie supérieure à la nôtre…

Nous avons volontairement ajouté un pluriel à notre titre car les expertises amiables peuvent durer longtemps… Si aucun accord n’est possible, ce sera la place aux expertises judiciaires mais on n’en est pas là!

C’est donc avec une grande déception que nous vous annonçons cette nouvelle. Il sera intéressant de constater au fil du temps l’évolution qui permettra de renforcer l’hypothèse de l’expert que nous avons contacté.

Jean François Baudet

président de Bretagne Trans America

Gourin City en Alberta

Gourin Citu en Alberta a fêté ses 100 ans... 4 familles de la région de Gourin ont fondé cette petite cité au Canada.
Grand merci à Boréal FM pour cette vidéo

Village de Gourin à Plamondon (Alberta)

2014: Le drapeau breton, d'Alberta et du Canada flottent à jamais à Gourin-City en Alberta (Canada)
 1914: Marie-Louise Ulliac (née Cospérec) venait prier ici pour que ses fils n’aillent pas à la Guerre… 2014: Les drapeaux breton, d’Alberta et du Canada flottent à jamais à Gourin-City en Alberta (Canada)
Village de Gourin à Plamondon (Alberta)
Village de Gourin à Plamondon (Alberta). 2014, il a été décidé par les gouvernements d’Alberta et du Canada de remettre Gourin sur la carte géographique.
Rose Royer organisatrice
 Rose Royer organisatrice
Lettre du maire de Gourin (Bretagne) lue par Rose Royer (descendante de la famille Ulliac)
 Lors de la cérémonie des 100 ans de Gourin-City. De gauche à droite : Sylvère Ulliac, Shayn Saskiw (Gouvernement provincial de l’Alberta), Fernand Ulliac et Marie-Rose Royer (descendants des pionniers de Gourin-City), Marie-Noëlle Ulliac (représentante de la Bretagne).
Descendants des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic
 Descendants des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le monument édifié il y a 25 ans pour les 75 ans de l’arrivée des familles à Gourin-City
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Levées des 3 drapeaux (Bretagne, Alberta et Canada) lors du weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Rose Royer (descendante de la famille Ulliac)
 Rose Royer (descendante de la famille Ulliac)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Marie-Noëlle Ulliac (du Faouët), Ferdinand Ulliac, Rose Royer et Sylvère Ulliac (du Faouët).
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Lecture de la lettre du maire de Gourin (David Le Solliec) par Marie-Noëlle Ulliac
 Lecture de la lettre du maire de Gourin (David Le Solliec) par Marie-Noëlle Ulliac
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Shayn Saskiw (Gouvernement provincial de l’Alberta). « Gourin sera de nouveau sur la carte géographique de l’Alberta ».
Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)

Visitez l’exposition de Bretagne Trans America au château de Tronjoly à Gourin (56)


Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
 Le weekend du centenaire des familles Ulliac, Duigou, Cospérec et Le Rouzic, les 11, 12 et 13 juillet à Gourin (Alberta)
Centenaire de Gourin-city
Photo de Pierre-Marie Quesseveur – Centenaire de Gourin-city. La remise du livre sur Gourin-City le 5 aout 2014 à Tronjoly: De gauche à droite Jean François Baudet (président de BTA), Sylvère et Marie-Noëlle Ulliac (ambassadeurs de la Bretagne à Gourin-City les 11, 12 et 13 juillet), David Le Solliec (Maire de Gourin et Conseiller Régionale) et Eric Beaty représentant l’Ambassade des États-Unis à Paris et chargée des relations économiques au Consulat de Rennes)

Lettre de Monsieur David Le Solliec, maire de Gourin en Bretagne aux habitants de Gourin en Alberta.

Chers amis d’Alberta,
Gourin City fête cet été 2014 son centenaire.

Comment ne pas avoir une chaleureuse pensée d’amitié de Gourin, notre cité Bretonne ?
A travers l’océan, comme un miroir, laquelle des deux Gourin est le reflet de l’autre dans le miroir ?
Grâce aux mêmes femmes, grâce aux mêmes hommes, des familles portant le commun de ULLIAC, DUIGOU, COSPEREC et LEROUZIC ont bâti nos cités sœurs.
Gourin se traduit en vieux français par « en haut de la colline ».
Gourin City pourra à jamais se traduire par « en haut de nos espoirs », espoir des premiers émigrants partis à la conquête des terres canadiennes, à défricher, espoir de réussir leur vie de labeur, espoir de ces Amériques.
La réussite de ces Gourinois ne laisse rien au hasard. Le travail pour loi et l’honneur breton pour guide sont encore en 2014 nos outils à défricher.
Puisse Gourin City s’enrichir à travers le temps !
Puissiez-vous, amis d’Alberta, de Gourin City, garder dans votre cœur le sang de vos ancêtres bretons, si fiers ce jour de votre engagement sur ce continent américain !
En 2014, lorsque flotteront au vent américain l’un à coté de l’autre, les drapeaux de Bretagne, du Canada et d’Alberta à coté du monument érigé il y a 25 ans, sachez que le bruit de leur claquement résonnera au-delà de l’océan jusque dans la vallée qui entoure la belle ville de Gourin.
Nous sommes avec vous pour toujours.
Avec mon amitié et mes respectueuses pensées.

David Le Solliec

autre article sur Gourin-City

(Colin Royer) A la recherche de ses ascendants


Photos de la cérémonie en 2011 à Gourin

C’était le 11 septembre 2011: Dix ans après les attentats de New-York…

Le 11 septembre 2011 à 12h00, près de 300 personnes se sont rassemblées au centre-ville, au pied de la réplique de la Statue de la Liberté, pour une commémoration des attentats terroristes du 11-Septembre 2001, en souvenir de la Gourinoise, Danielle Délie et des 2.750 autres victimes civiles des Twins Towers.

Cette vidéo ne contient aucun son.

Françoise Le Bris écrivait:

«Le 11-Septembre 2001, après l’effondrement des Tours du World Trade Center, nous étions tous Américains. Sachez que dans le coeur de chaque Gourinois, aujourd’hui, il y a une part d’Amérique qui bat, dix ans après. Cette part d’Amérique ne s’est pas effondrée avec les tours et elle ne s’effondrera pas parce qu’elle est notre histoire commune, l’histoire des Bretons du centre de notre région, partis et revenus des States», a indiqué David Le Solliec, maire qui accueillait, pour l’occasion, Robert Tate, consul des États-Unis à Rennes, en présence de Christiane Jamet et Josette Jouas, vice-présidentes de l’association Bretagne Trans América.

«Nos démocraties, depuis plusieurs années, combattent ensemble. Le sang des jeunes soldats américains se mêle à celui des Français en Afghanistan».

«Construire un monde meilleur» 

«Nous sommes fiers d’être liés par l’amitié à votre peuple, fiers de cette richesse partagée, fiers de ces Gourinois partis à New York ou dans le Michigan, partis chercher richesse par le travail et revenus plus forts aussi, leurs âmes façonnées par cette indicible force américaine, ce Fighing Spirit Irlandais» a poursuivi le maire de Gourin. «Plusieurs milliers de Gourinois ont fait de New York leur maison et c’était donc tout naturel que je sois ici avec vous aujourd’hui pour commémorer cet attentat terroriste qui a fait des victimes émanant de plus de 90 pays différents. En effet, l’Amérique est une nation d’émigrés et accueille donc des gens de toutes cultures et de toutes origines. Malgré nos différences, nous sommes liés les uns aux autres à la recherche d’un monde meilleur», lui a répondu RobertTate, consul. David Le Solliec et Robert Tate, d’abord, puis Christiane Jamet et Josette Jouas, ensuite, ont déposé une gerbe au pied de la Statue de la Liberté, tandis que Daniel Gloaguen et Henri Manach du Brittany Pipe-Band interprétaient, après une minute de silence, les hymnes américain et français, Amazing grace puis Dark Island, à la mémoire des pompiers de New York.


History of our Liberty Statue

Gourin: The American capital of Brittany

Gourin and the surrounding towns in the Morbihan have a strong connection to the United States as the region was part of the largest story of emigration in Western France over the last 120 years. Over 100,000 Bretons from the area crossed the Atlantic in search of the America dream with numbers peaking between 1950-1960. For many newcomers to Gourin the memories of this American history and connection were fading at the same rate as a small resin Statue of Liberty that no longer could weather the Breton winters. This original resin statue had been given by Air France to the city in 1986. In 2019, a crowdfunding campaign on Kengo was launched to finance a new bronze version of Lady Liberty that would renew Gourin’s reputation as the American capital of Brittany. Over 300 donors generously participated in financing the 70k euros needed to caste a bronze statue of America’s greatest symbol of democracy, justice, freedom and friendship with France.

June 24, 2020, Gourin

Installation of this bronze statue of Frédéric Auguste Bartholdi, creator of the Statue of Liberty in New York.

National Museums and Chapon Foundry

The making of the statue was supervised by the Louvre and National Museums molding workshop (stamp on the back of the plinth, right). The statue which stands on the Place de la Victoire de Gourin was cast in 2020 by the Foundry Chapon de Bobigny (stamp on the back of the plinth, on the left). This project was started thanks to a partnership between Bretagne TransAmerica and the town of Gourin.

Reproduction of the statue from the Orsay museum

The Gourinoise statue is an identical reproduction of the Statue of Liberty from the Orsay Museum in Paris, 2.90 m high. That one, donated by Bartholdi in 1889, was installed in the Jardin du Luxembourg in 1906. It was moved to the Orsay Museum in 2012 and replaced by a copy.

November 15, 1889, Paris

Date inscribed on the tablet of the Gourinoise statue. It recalls the day of the inauguration of the Statue of Liberty on Île aux Cygnes in Paris (11.50 m high), cast by the famous Thiébaut Frères Foundry (stamp on the plinth, left side). It was offered by French citizens living in the USA, as part of the centenary of the American Revolution, on the occasion of the Exposition Universelle of 1889 in Paris.

October 28, 1886, New York

Inauguration of the New York Statue of Liberty. Donated to the USA thanks to funds raised by the French people, it symbolizes the friendship between the two countries and a desire to magnify freedom, expressed, at her feet, by the broken chains of slavery.

On the tablet of the New York monument, we can read « JULY IV MDCCLXXVI » (July 4, 1776), date of the Declaration of Independence of the United States.

Besoin de vous

Elle sera inaugurée en 2021?

Aucune date n’a encore été retenue pour 2021 et on ne peut pas écarter un nouveau report… (NDLR: 17 janvier 2021)

Commission BTA-Mairie

Lundi 13 juillet 2020, dans le respect des distanciations, la commission BTA-Mairie s’est réunie dans la grande salle du conseil à la mairie de Gourin pour la première fois depuis février 2020 (visite à la fonderie Chapon), c’est à dire depuis la crise du Covid-19 et l’élection d’une nouvelle équipe municipale…

Compte tenu des possibilités d’une deuxième vague de contamination et du fait que les vols aériens en provenance des États-Unis sont suspendus, la décision a été prise d’inaugurer la nouvelle statue de la Liberté en été 2021… La date n’a pas été retenue pour l’instant et sera prise selon les disponibilités de la salle des fêtes. De plus, la sécurité sanitaire de plus de 300 donateurs et de leur accompagnateur ne peut pas être assurée selon les conditions actuelles…

La commission s’est penchée également sur le texte illustrateur qui sera disposé sous la statue de la Liberté. Il y aura deux textes:

– Un texte court pour une lecture rapide pour expliquer la présence de cette statue (en trois langues: français, anglais et breton). Chacun de ces textes sera disposé de chaque coté inférieur du socle.

– Un texte plus détaillé donnera une explication historique sur la présence  et les raisons honorifiques d’une reproduction du Musée du Louvre à Gourin. Ce texte est en cours de finalisation.

Texte court retenu (en français) qui sera disposé dans quelques jours:

« Statue de la Liberté en bronze de Frédéric-Auguste Bartholdi, réalisée grâce aux dons de plus de 300 contributeurs. Allégorie de l’émigration bretonne vers les Amériques depuis la fin du XIXème siècle, elle symbolise la liberté, le courage, la détermination et l’esprit d’aventure des Bretons qui ont franchi l’Atlantique à la recherche du rêve américain. »

Le club philatélique a souhaité réalisé un carnet de timbres sur Gourin, des cartes et des enveloppes à cette occasion…

La commission a décidé de se réunir à nouveau aussi souvent que cela sera possible et il a été mis en place la possibilité de suivre en vidéo-conférence pour ceux qui le souhaitent.


Elle est arrivée le 24 juin 2020

Reportage diffusé sur France 3 Bretagne le jeudi 25 juin 2020 signé Muriel Le Morvan.
Le mercredi 24 juin, l’installation de la nouvelle statue de la Liberté au centre-ville de Gourin suite à une participation citoyenne de plus de 330 personnes. L’inauguration officielle n’est pas encore programmée mais souhaitée vers septembre-octobre 2020. Cette inauguration fermera définitivement ce projet.
IL N’EST PAS TROP TARD… Si vous souhaitez participer, il est encore possible de laisser votre don PAR CHÈQUE (minimum 10€) à la mairie de Gourin (et pour un don supérieur) bénéficier encore d’une exonération fiscale pour 2020. Rappelons que ce projet a été piloté par une commission Bretagne TransAmerica avec l’aide de la mairie de Gourin pour la partie logistique et surtout fiscale, ainsi que par la plateforme #Kengo.bzh pour le crowdfounding.


La statue de la Liberté terminée mais bloquée à Paris

Mars 2020: Financée par une campagne de dons participatifs (crowdfunding) organisée l’été dernier par le biais de la plate-forme bretonne #Kengo, la statue de la Liberté en bronze est terminée. « La belle attend à Paris son transporteur… qui ne viendra pas rapidement à cause du coronavirus. Après son confinement, elle rejoindra Gourin, après la pandémie, comme un oiseau de bon augure », commente le maire, David Le Solliec, qui joue donc les prolongations à la mairie, la réunion d’installation du prochain conseil municipal ayant été reportée, comme partout ailleurs en France…


Février 2020: le bras est assemblé au buste de la statue dans la fonderie Chapon. Il reste encore à assembler le buste à la base inférieure… On devrait réceptionner la statue dans les temps: c’est à dire mars 2020…


Il n’est plus possible de faire un don sur la plateforme Kengo puisque le crowdfounding commené le 28 juin s’est terminé le 8 octobre 2019. Toutefois, pour les personnes retardataires, il est encore possible de faire un don par chèque à la mairie pendant quelques jours encore…

Le montant minimum sur Kengo a été atteint (il fallait au moins 30.000€…). Le projet est Validé. MERCI KENGO.BZH! Ce fut une Superbe expérience!… La commune de Gourin et l’association Bretagne TransAmerica remercient tous les donateurs.

Suivez en continue l’évolution des futures opérations jusqu’à l’inauguration en 2020 en souscrivant à la newsletter de l’association Bretagne TransAmerica: Souscrire à la newsletter sur la statue de la Liberté en cliquant ici!


Revivez notre campagne de crowdfounding en vidéo…


Kengo.bzh: projet validé! Merci à tous!

et vous?…

Comment souscrire sur la plateforme de Kengo?

LIEN VERS KENGO.BZH

https://www.kengo.bzh/projet/1978/statue-de-la-liberte-a-gourin


Nouvelle statue de la Liberté

« On s’est bien amusé à Gourin lors de la fête de la crêpe…  » (peinture réalisée par Alix , artiste qui expose à Tronjoly)

De 1880 à 1970, plus de 100 000 Bretons ont émigré en Amérique…

Patrimoine culturel et immatériel : La région de Gourin est l’épicentre de l’émigration des Bretons en Amérique du Nord. Entre 1880 et 1970, l’émigration des Bretons est comparable à celle des Irlandais.

La première chose que voyaient les Bretons en débarquant des bateaux dans le Nouveau Monde était la statue de la Liberté.

Les Bretons découvrent la statue de la Liberté à New-York

Elle est le symbole de la « Liberté sur le monde » offerte par le peuple de France aux Américains lors d’une souscription volontaire.
Pour rappeler cette page importante dans l’Histoire des Bretons, nous souhaitons la création d’une réplique miniature de la statue qui viendra symboliser l’arrivée des Bretons aux États-Unis et au Canada.
La commune de Gourin au cœur du Centre Bretagne accueillera en son cœur, la petite statue.
Cette statue sur la place du centre-ville de Gourin rayonnera au cœur du Centre Bretagne.
Cette statue matérialisera le lien indéfectible des relations particulières qui unissent la région de Gourin et l’Amérique du Nord.

Faîtes un don sur kengo.bzh pour la nouvelle statue!

(Don par carte de crédit: cliquez ici pour allez sur le site sécurisé de Kengo.bzh)

 

La statue de la Liberté de Gourin sera identique à celle du jardin du Luxembourg à Paris (en partenariat avec la Réunion des Musées Nationaux)

Soirée Breizh Amerika Startups Contest

Belle soirée Breizh Amerika Startups Contest ce lundi 20 mai: 4ème du nom!…

Charles Kergaravat a fait le point sur ces 3 premières éditions avec le témoignage de Jean-François Istin NDMAC( brasserie connectée), gagnant du premier concours….

Il a également donné trois exemples américains sur l’entrepreneuriat et les moyens de lutter contre la fracture numérique dans les zones rurales:
1) Le déploiement de l’Internet haut débit (GIG city) par la ville Chattanooga, Tennessee pour stimuler la revitalisation économique
2) Le programme #TulsaRemote mis en place pour attirer des “remote worker” venus de partout aux États-Unis
3) Le Rise of the Rest, un fonds d’investissement qui organisent des pitch contest de 100 000 dollars dans 38 villes de taille moyenne en Amérique rurale.
On a pu découvrir la futur création de l’annuaire des commerces en langue bretonne stal.bzh en ligne prochainement et qui sera géré depuis Langonnet (56)…
Le développement de la fibre et du haut débit dans le Pays du Roi Morvan et la possibilité de s’installer en Centre-Bretagne.
Puis avec le maire de Gourin, j’ai pu donner des informations sur la prochaine campagne de crowdfounding sur Kengo.bzh pour la nouvelle statue de la Liberté…

Breizh Amerika Startups Contest à Gourin le 20 mai 2019

Ce mardi 16 avril, Breizh Amerika a lancé son 4ème concours des Startups bretonnes au Roazhon Park à Rennes.

Salles des fêtes de Tronjoly à Gourin (photo: ville de Gourin)

Concours qui passera par le Centre-Bretagne à Gourin le 20 mai pour promouvoir aussi les zones hors technopoles et qui s’achèvera le 7 juin à Brest.

On notera les interventions de qualité et notamment celle de Jérémie Gallon qui a suivi en sa qualité de diplomate la campagne présidentielle de Donald Trump. Il nous a dressé la politique économique des échanges entre les USA et l’Europe… Relation très étroite malgré ce qu’on pourrait croire!…Bien plus positive que celle entre les États-Unis et la Chine!

Réunion Breizh Amerika au Roazhon Park de Rennes

Puis, on notera l’interview de Matthieu, le CEO de Klaxoon par Bernez Rouz sur la genèse de cette Startups il y a 4 ans qui emploie 180 ingénieurs aujourd’hui.

Belle histoire de Breizh Amerika par Charles qui rappelle le statut des bénévoles de l’association.

Nous avons bien été reçu au Park des footballeurs Rennais lors de cette soirée qui s’est achevée dans les loges VIP autour d’une bière « Breizh Amerika » brassée par Lancelot.

logo Bretagne TransAmerica

Bretagne TransAmerica est sponsor du 4ème concours des Startups bretonnes.