A propos de BTA

Miss Liberty à Gourin (56)

Présentation de Bretagne TransAmerica.

L’histoire de Gourin et sa région est intimement liée à l’émigration bretonne vers les États-Unis et le Canada.

Ainsi, l’association Bretagne TransAmérica œuvre depuis de nombreuses années à faire connaître cette histoire et à entretenir des relations privilégiées avec les pays de l’Amérique du Nord.

De juillet à aout, elle présente dans le château de Tronjoly à Gourin une exposition composée de panneaux amovibles et d’une partie de documents et objets ayant appartenu à ces Bretons.

L’exposition retrace toute l’histoire des fameux bretons qui se sont illustrés en Amérique Française depuis la découverte de celle-ci par le Breton Jacques Cartier jusqu’aux associations bretonnes actuelles dispersées sur ce continent.

Les visiteurs revivent également l’étonnante aventure de ces Centre-bretons, qui dès la fin du XIXe siècle ont quitté leur région natale pour l’Amérique du Nord.

Une série de panneaux, de documents, de photos et de vidéos étonnantes, vous permettront de découvrir l’émigration bretonne vers les États-Unis et le Canada.

Vous pourrez également épater vos amis en vous prenant en photo devant une réplique de la statue de la Liberté dressée au centre-ville de Gourin.

De gauche à droite : Sylvère Ulliac (qui n'a aucun lien de parenté avec la famille Ulliac qui a fondé Gourin-City), Christiane Jamet, Nicole Royer et Colin Royer, fils de Marie-Rose Ulliac, petit-fils de Louis Ulliac et arrière-petit-fils de Joseph Ulliac.

De gauche à droite : Sylvère Ulliac (qui n’a aucun lien de parenté avec la famille Ulliac qui a fondé Gourin-City), Christiane Jamet, Nicole Royer et Colin Royer, fils de Marie-Rose Ulliac, petit-fils de Louis Ulliac et arrière-petit-fils de Joseph Ulliac.
© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/gourin/colin-royer-sur-les-traces-de-ses-ascendants-09-07-2015-10699294.php


Les Bretons sont partis en grand nombre, dès le 18ème siècle.

Sait-on pourquoi? Que sont-ils devenus?

Pour comprendre ce qui a motivé leurs départs, il nous faut nous souvenir…

Du navigateur malouin Jacques Cartier jusqu’à la ruée vers l’or, en passant par la guerre d’indépendance et de Sécession et du défrichage au temps des premières colonies, des Bretons s’illustrèrent, tant aux États-Unis qu’au Canada.

BRETAGNE TRANSAMERICA restitue les grandes étapes de ces mouvements migratoires.

Plus de 24 panneaux modernes de 2m de hauteur par 1m de largeur présentant les associations de Bretons en Amérique du nord:

– BZH New York
– L’Union des Bretons du Canada
– Le journal de l’Union: An Amzer
– Le Stade Breton de New-York
– Les nuits du Stade Breton
– L’Association des ajoncs
– Les métiers des Bretons
– L’association Triskell de Montréal
– Gourin city (Alberta)

et de nombreuses photos et documents sur l’émigration des Bretons ainsi que leur fabuleuse histoire en Amérique.

– Les Bretons d’Amérique Française
– Les Bretons et la guerre de Sécession
– Les Bretons et la guerre d’indépendance
– Les Bretons et la ruée vers l’or
– L’émigration et leur voyage en bateau
– Les Bretons à l’école américaine…

...et puis venez à Gourin vous faire photographier sous la statue de la liberté à la place de la Victoire.

Les Bretons découvrent la statue de la Liberté à New-York

NOUVEAU: Devenez membre de BTA et recevez toutes les nouvelles sur les Bretons d’Amérique.

Comment faire? 15 euros est le coût d’inscription pour une année.

Il suffit de vous inscrire et payer votre cotisation par chèque ou virement bancaire si vous êtes à l’étranger (nous consulter pour obtenir l’IBAN) bretagnetransamerica@hotmail.fr

a l’ordre de: Bretagne Trans America

chez Jacques Chaigneau, 8 route de Scaër

56110 Gourin

img_4227

Tim, Amérindien de la tribu des Black Feet, devant le panneau consacré aux médecins Bretons dans la tribu de ses ancêtres…

Enregistrer